Les détenus de la Maison d’Arrêt de Pau redécouvrent «la vie de dehors» en montagne

Publié par Cécile Chartier le

 

Pour ces 5 personnes en fin de peine, ce sera bientôt la sortie et le retour à une vie « normale ». Au sein de la Maison d'Arrêt, l'unité locale d'enseignement et ses deux enseignants ont pour mission d'assurer la scolarisation des élèves et ainsi préparer leur réintégration dans la société. Découvrir la culture montagne et sortir sur le terrain pendant deux jours, c’est leur permettre notamment de rompre avec un quotidien cloisonné, de retrouver leurs marques dans le monde extérieur et reprendre confiance en leurs capacités mais également de découvrir les Pyrénées, pour la première fois d'aussi près. Tout cela offre alors une nouvelle approche de « la vie de dehors », en plus d'un avant-goût de cette liberté tant convoitée mais aussi parfois quelque peu redoutée.

"C'est magnifique, ça change de notre carré de promenade, ici on tourne pas en rond"

Gravir les sentiers, pique-niquer à l’abri d’une cabane, s’attabler dans la chaleur du refuge, s’émerveiller devant l’apparition d’un isard ou d’un vautour, autant de moments riches d’échanges et de partage au sein du groupe, entre détenu(e)s, enseignants, gardes du Parc National, surveillants de la Maison d’Arrêt et coordinatrice de la Maison de la Montagne. Une météo capricieuse n’aura malheureusement pas permis aux hommes de passer la nuit au refuge de Pombie comme ont pu le faire les femmes en début de semaine, mais tous ont su profiter et apprécier pleinement ces instants précieux.

Leurs regards n’ont cessé de parcourir les paysages, des vastes étendues du plateau d’Aneou, aux détails d’une fleur ou d’un insecte, en passant par les sommets perdus dans le brouillard et les premières lueurs de l’aube au-dessus des crêtes. Ce regard, chacun l'a capturé sous forme de photographies, immortalisant chaque scène. Une exposition sera bientôt créée à partir de ces clichés et une nouvelle fenêtre vers de nouveaux horizons s'ouvrira alors dans les couloirs de la prison.

 

 

Un grand merci à tous les participants et partenaires réunis autour de cette belle aventure humaine.

L'exposition photographique issue de ce projet sera ensuite présentée à la Cité des Pyrénées et dans les Maisons du Parc National, affaire à suivre...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *