https://xxnx.sex

Pic du Midi d’Ossau … ils y étaient !

Publié par Jean-Pierre le

Une seule condition pour monter là-haut : réaliser, avant l’ascension, des toilettes sèches sur le massif du Jaoût ; lieu des futurs « chantiers cabane ». Vivre la montagne c’est bien mais si en plus on peut la garder propre, c’est encore mieux ! Merci à eux …

 

Après la petite session d’initiation à l’escalade sur la SAE UPPA Pau-Pyrénées le 29 juin, une seule conclusion : on a une équipe solide, va falloir les suivre ! Quand, en plus, on connaît Vincent Seger, le guide qui va encadrer toute cette équipe, on ne peut que craindre un changement de programme, délaissant la voie normale pour le Pilier de l’Embarradère ou quelconque projet plus ambitieux.

A la veille du départ, c’est l’heure du classique inventaire : tout y est, des chaussures aux duvets en passant par les tentes. Tout sauf ce maudit compagnon qui vous fait toujours faux bon lorsque vous vous apprêtez à réaliser vos projets les plus ambitieux : la météo (certains l’appellent Mr Folin, pour éviter toute poursuite nous l’appellerons Seb).

Seb n’est pas des nôtres en ce samedi 4 juillet ; ce n’est pas grave, notre équipe de jeunes montagnards est quelque peu monomaniak : ce sera approche et bivouac dimanche 5 juillet et ascension le lendemain.

Malgré un Seb hésitant, tantôt oui, tantôt non, Andrei, Guevorg, Jawed, Setrak, Micha et Torran, accompagnés de Maël et Miguel, arriveront sans encombre au refuge de Pombie où un rafraichissement bien mérité attend toujours tout montagnard qui se respecte !

Après une journée et une nuit d’acclimatation, ils sont prêts pour répéter la voie normale du Pic du Midi d’Ossau (sans oxygène bien entendu).

En ce lundi 6 juillet, Seb est toujours hésitant mais Vincent, lui, ne doute pas, connaît le chemin par cœur : « y’a qu’à suivre ».

La première cheminée met tout le monde dans l’ambiance ; maintenant c’est certain on y est ! Attaque de la deuxième cheminée puis de la troisième, le signal du Portillon apparaît : le sommet n’est plus très loin.

Encore un peu de marche sur le rein de Pombie, encore deux ou trois pas d’escalade : Andrei, Guevorg, Jawed, Setrak, Micha et Torran sont au sommet du Pic du Midi d’Ossau ! Bravo les gars !

Il faut maintenant redescendre et désescalader : la journée n’est pas encore terminée !

Tous rentrent fatigués mais avec le sourire. Une chose est sure : cette ascension n’est qu’un premier pas vers de nouvelles montagnes, de nouvelles voies, de nouveaux sommets …

Quelque soient les buts et les chemins
empruntés l’objectif sera toujours le même : savourer le plaisir d’une belle journée en montagne et de se
retrouver là-haut en compagnie de personnes que l’on apprécie … rejoignez-nous ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *