https://xxnx.sex

Stage GPS à la Maison de la Montagne

Publié par Pierre MACIA le

Ce système fut mis en place à l’origine par le Département de la Défense des États-Unis à destination de ses forces armées. Mais il est très rapidement apparu qu’on pouvait exploiter  les signaux transmis par les satellites pour un usage civil. Ainsi, une personne munie de ce récepteur pouvait ainsi se localiser et s’orienter sur terre, sur mer, et ce qui nous intéresse particulièrement, en montagne.
Terriblement efficace et suffisamment précis, le système GPS a donc connu un grand succès dans le domaine civil et engendré un énorme développement commercial.
Ainsi nous avons appris que le GPS utilise le système géodésique WGS84, auquel se réfèrent les coordonnées calculées grâce au système.

Grâce à une flotte de 24 satellites en orbite à 20 000 km, le système GPS n’est réellement opérationnel pour les civils que depuis les années 2000.
La journée de formation proposée par la FFME nous a fait naviguer dans ces différents concepts. Prise en main du petit appareil vert, recherche des satellites et marquage des waypoints furent au menu principalement de cette journée.
Ainsi, les habitants du quartier Berlioz furent-ils surpris de voir une dizaine de randonneurs nez collé au petit appareil s’essayer au Trackback, à marquer sa trace et à suivre le GoTo impératif et précis de l’engin miraculeux. Heureusement, la poésie de la marche ne se résumera jamais à suivre le bip-bip impérieux d’un appareil ingénieux. Le GPS est un formidable outil d’aide à la décision, mais pour marcher, grimper, crapahuter en montagne il est utile parfois et bien plus agréable de se laisser porter par les courbes du paysage, d’épouser la ligne du relief, d’écouter le murmure du ruisseau.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *